Archive for 6 juillet 2015

Edito de Juin- Du lierre et de l’atteinte de l’objectif

 

P1120330J’ai eu, ces jours ci, à attaquer – mener une guerre serait plus exact – à faire face à un mur menacé par l’invasion d’une jolie plante verte, aux feuilles délicatement dessinées et aux multiples ramures……

C’est joli le lierre qui grimpe sur les façades de pavillons de banlieue, dans de calmes jardins aux allées soigneusement ratissées ……

Sauf que celui-là s’est pris d’amour pour les pierres et même les joints en ciment, il forme des sortes de tentacules, extrêmement fins au départ, lesquels en génèrent d’autres à leur tour et ainsi de suite, jusqu’à ce que le petit ‘’brin ‘’ du début soit devenu une sorte d’arbre solidement planté dans le sol et dont les ramifications s’étendent par- delà le faîte du mur en question….

A y regarder de plus près (et  j’ai eu largement le temps), je me suis aperçu que ‘’notre plante’’ a une stratégie sans faille.

Son objectif : couvrir le plus grand territoire possible…. En partant d’un brin minuscule et fragile !

Cependant, ce brin est muni de sortes de ventouses minuscules qui ‘’épousent’’ les anfractuosités du mur, chaque année des pousses et des feuilles supplémentaires viennent agrandir et conforter sa position….

Pour y parvenir, il met tous les moyens en sa possession au service de sa progression et utilise au maximum les ressources du terrain sur lequel il progresse….

D’année en année, il peut mesurer ses résultats en fonction de la surface couverte !

Un obstacle ? Qu’à cela ne tienne, notre lierre envoie un brin faire le tour de l’importun, ou une racine trouver plus loin un terrain plus favorable… Il s’adapte, il a des solutions de rechange !

Le bénéfice? Régner sans partage sur un territoire de plus en plus vaste……

A y regarder de plus près (bis), je me dis que la stratégie du lierre ressemble ‘’mimétiquement’’ aux huit points du questionnaire d’objectif proposé par mon école de Coaching, ‘’Coach Académie’’ pour ne pas la nommer !

Peut-être serions-nous bien inspirés de voir ces exemples ‘’concrets’’ observables dans la nature, végétale ou animale, et d’aboutir à ce qu’en français l’on nomme ‘FAIRE LE TOUR DE LA QUESTION’’…….EN HUIT POINTS !

Simple n’est-ce pas !

Vous commencez quand ?

 Contactez-moi : 

 ou 06 73 48 60 92

Share on FacebookShare on LinkedIn